RECHERCHE & DEVELOPPEMENT

ATLANTOS

Il s’agit d’un projet de recherche et d’innovation qui propose l’intégration d’activités d’observation de l’océan dans toutes les disciplines. Le but est d’améliorer et innover l’observation de l’Atlantique. Les principaux objectifs du projet sont les suivants :

  • Améliorer la collaboration internationale dans la conception, la mise en œuvre et le partage des avantages de l’observation des océans.
  • Promouvoir l’engagement et l’innovation dans tous les aspects de l’observation des océans, faciliter un accès libre et ouvert aux données océaniques.
  • Renforcer le système mondial d’observation de l’océan (GOOS) et maintenir les systèmes d’observation qui sont essentiels pour le service de surveillance du milieu marin Copernicus.

Partenaires

62 partenaires de 18 pays différents (13 UE et 5 hors UE)

BAC-TRACK

L’objectif principal est la réalisation d’un prototype opérationnel de détection in situ de la pollution bactérienne en milieu liquide. Le capteur BAC-TRACK assurera la surveillance de la qualité des eaux soumises aux rejets urbains en milieux côtiers ou continentaux. L’appareil sera autonome et installé comme démonstrateur sur une bouée ou une plateforme existante et transmettra l’information au gestionnaire ou au décideur via une communication distante. Le but est de commercialiser en France et à l’export un nouvel appareil permettant la gestion dynamique de la qualité des eaux de baignade et des zones sensibles.

Partenaires

NKE Instrumentation, EVOSENS, MIO

EUROSWAC

Solution innovante et très efficace de climatisation de l’eau de mer en eaux peu profondes pour la Manche 

EUROSWAC est est cofinancé par le Fonds Européen de Développement Régional, budget total de 3 515 877,84 €, dont 2 295 250,24 € de fonds FEDER.

EUROSWAC vise à concevoir et à valider une solution innovante, rentable et respectueuse de l’environnement pour la production de froid, en utilisant l’eau de mer de la Manche (source d’énergie renouvelable largement disponible) comme réfrigérant, en exploitant la différence de température entre l’eau froide de l’océan et la température de l’air extérieur.

Alors que les besoins en refroidissement des grandes villes côtières augmentent au niveau du Royaume-Uni et de la France (en raison du changement climatique), le refroidissement est encore principalement produit par des refroidisseurs, une technologie utilisant de grandes quantités d’électricité générée en partie par des combustibles fossiles, ce qui ralentit la capacité à atteindre les objectifs énergie-climat de la Manche (CA). EUROSWAC démontre la possibilité d’utiliser l’eau de mer de la Manche pour le free cooling, en adaptant une technologie existante utilisée dans les zones tropicales à la faible profondeur et au climat tempéré de l’AC.

Partenaires

En s’appuyant sur l’expertise complémentaire de 11 partenaires UK-FR issus des domaines académiques et industriels et sur l’analyse des caractéristiques uniques de la Manche, EUROSWAC vise à développer et à tester en conditions réelles un prototype SWAC au laboratoire de Brixham et à l’écloserie nationale de homards au Royaume-Uni. Ce système SWAC basé sur des eaux peu profondes sera le premier à prendre en charge l’amélioration du stock alimentaire aquacole, ce qui représentera des avantages majeurs en termes d’émissions de CO2, de durée de vie et de coûts par rapport aux solutions existantes.

BLIDAR

L’objectif de cette bouée de mesure météo-océanique est la mesure de vent avec la plus grande précision possible et dans toutes les conditions météorologiques et océaniques qui peuvent être rencontrées sur un site éolien offshore.

Partenaires

EOLFI, IFREMER, IRSEEM, NKE Instrumentation

FIXO3

Le projet « Fixed point Open Ocean Observatory network » vise à intégrer des observatoires européens à des points fixes en haute mer et améliorer l’accès à ces installations clés pour l’ensemble de la communauté.

Ces points fourniront des observations multidisciplinaires dans toutes les parties des océans, de la surface de la mer jusqu’aux fonds marins profonds.

Partenaires

29 partenaires comprenant des universités, des instituts de recherche et des PME ainsi que 12 experts internationaux qui composent un comité consultatif.

NAOS

L’enjeu de NAOS est de mettre en place une véritable surveillance de l’ensemble des océans et de renforcer l’excellence française dans l’observation et la prévision de l’océan et du climat. L’objectif du projet est de consolider la participation française et européenne au réseau international Argo de flotteurs profilants et d’anticiper les évolutions du réseau pour la prochaine décennie. Les flotteurs Argo sont des petits robots autonomes qui mesurent en temps réel la température et la salinité des océans de la surface à 2000 mètres de profondeur. NAOS va permettre de développer la prochaine génération de flotteurs Argo. Ces flotteurs seront plus intelligents, capables d’embarquer de nouveaux capteurs (en particulier pour la biogéochimie) et d’aller vers les plus grandes profondeurs. C’est essentiel pour améliorer notre connaissance du rôle de l’océan sur le climat.

Partenaires

IFREMER, UPMC, CNRS, PRES UEB, SHOM, CLS, NKE Instrumentation, LOV, LOCEAN, LPO, LOS, RDT, UMI Takuvik

NEXOS

Le projet européen NEXOS sert à développer de nouveaux systèmes de capteurs multifonctions intégrés, économiques, innovants et compacts.

Il s’agit d’un projet collaboratif financé par le 7ème programme cadre de la Commission européenne appelé OCEAN-2013.2. Il est composé de 21 partenaires regroupant entités publiques, petites entreprises et organisations scientifiques de 6 pays européens différents.

Partenaires

PLOCAN, IFREMER, Uni-HB, 52North, AMU, UPC, ALSEAMAR, UNOL, NKE Instrumentation, TrIOS, CMR, CTN, HZG, REC, NIVA, SMID, FRANATECH, UniRESEARCH, CNR-ISMAR, IEEE, ECORYS

NOSS

Le capteur NOSS est un capteur unique permettant de mesurer en in situ l’indice de réfraction. Il est capable de détecter les anomalies de salinité dans l’eau de mer. Le capteur NOSS a été conçu pour une utilisation dans des environnements difficiles jusqu’à 2 000 mètres de profondeur. Il a été conçu pour être intégré dans des bouées de surface ou des profileurs de type PROVOR.

Partenaires

ENST Bretagne, NKE Instrumentation, SHOM, IFREMER

OCEANSensor

L’objectif est de développer des capteurs biogéochimiques marins pour des observations à distance dans les eaux côtières et océaniques en combinant de nouvelles technologies de capteurs. Il s’agit de capteurs pH, pCO2 et O2, nitrate, phosphate et silicate. Les partenaires prévoient de développer un nouveau système de quantification des flux benthiques qui sera déployé pour la surveillance des fuites de CO2 notamment.

Partenaires

GEOMAR, Trio Mess- und Datentechnik GmbH, LEGOS, NKE Instrumentation, Aanderaa Data Instrumentation

SENSEOCEAN

Ce projet rassemble les principaux développeurs mondiaux afin de créer un système de capteurs biogéochimiques in situ marins. En effet, l’environnement marin joue un rôle essentiel dans le climat et les ressources.

Ce projet permettra d’innover grâce une technologie de capteurs de pointe afin de produire un système de capteur modulaire pouvant être déployé sur de nombreuses plateformes. Ces capteurs seront testés et montés sur des profileurs, des observatoires en haute mer ou des AUV.

Partenaires

NERC, University of Aarhus, AWI, CNRS-LEGOS, Max Planck Institute of Marine Microbiology, TU Graz, University of Southampton, Chelsea Technologies Group, Unisense, Pyro Science GmbH, NKE Instrumentation, TE Laboratories, Science and Stakeholder Advisory Board

SIMEO

La bouée SIMEO a pour objectif de rassembler dans une même bouée les capteurs qui collecteront des informations sur la vie des vertébrés marins. Cette bouée peut être installée dans une zone d’éoliennes en mer ou dans une zone marine protégée. Cette bouée est capable de compter les poissons, les cétacés, mais également les oiseaux et elle permet d’enregistrer leur trajectoire et leur comportement. Elle est équipée d’un système d’ancrage adaptable à différents sites et se compose de trois modules : air, central et sous-marin.

Partenaires

NKE Instrumentation, Biotope, IRD Banyuls-sur-Mer – Sète – Brest, IFREMER Brest